Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La vie d'Adèle... toute chamboulée

6 Octobre 2013, 13:47 cinéma

La vie d'Adèle... toute chamboulée

Sortie toute proche du film que l'on attend avec impatience, palme d'or du dernier festival de Cannes,

"La Vie d'Adèle" subit les affres d'une virulente polémique !

Fondée, pas fondée ?

Au fond, peu importe, que chacun juge à l'aune de sa propre sensibilité !

Ci-contre, la charmante Adèle, toute bouche en cœur renversé...

en est toute chamboulée !:-)

De quoi s'agit-il en fait de ce que j'ai compris ?

Acte 1, le printemps dernier, à Cannes en mai, tout va bien, ces trois là, le réalisateur Abdellatif Kéchiche, les deux interprètes principales, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos font corps et fusion dans le bonheur de la plus haute récompense partagée, tout va pour le mieux...

Acte 2 cet été, les deux comédiennes donnent des interviews et narrent à cette occasion les difficultés, voire les souffrances qu'elles ont rencontrées lors du tournage, et ce de la pure volonté du réalisateur; Léa Seydoux est la plus virulente, et parle même de méthodes tyranniques... - les medias s'en emparent, s'en régalent, s'en repaissent et s'empressent de faire monter la sauce...

Acte 3, début de l'automne, la sauce prend, le réalisateur, un écorché vif, réagit à coups de médias-presse interposés, il se dit trahi, sali, meurtri, il déclare que son film, son oeuvre ainsi sauvagement blessée, dégradée, ne devrait même pas sortir, il crie au complot contre lui, il vise essentiellement Léa Seydoux, la fille à papa Monsieur Cinéma and Co...

Acte 4, mercredi 9 octobre à venir, le film sortira et j'irai le voir (mon frère m'a assuré qu'il irait aussi) sans préjugé, sans me préoccuper de savoir qui dans cette affaire a tort ou raison, et je dirai si j'ai aimé, ou pas ! Toujours est-il que je suis impatiente de découvrir Adèle, une toute nouvelle comédienne, brillante dit-on, qui porte haut ce film (elle a d'ailleurs déclaré qu'on - les journalistes - a grandement déformé le fond de leurs propos, qu'elle-même a effectivement parlé de manipulation sans pour autant que, dans son esprit, ce soit négatif - n'est-il pas normal qu'un réalisateur "manipule" ses interprètes, le même réalisateur exigeant, de notoriété publique, que ses comédiens ne se contentent pas de "jouer" mais "d'incarner" leurs personnages, etc...) et impatiente également de découvrir ce cinéma d'auteur brillamment récompensé à Cannes, et.... - mon frère qui lorgne sur ce que j'écris est en train de me dire que ma phrase est interminable - oui et alors ? - range ton Marcel et revisite Proust que je lui dis ! - bon, ceci dit, il n'a peut-être pas tort, il faut que je ponctue, du coup, je ne me rappelle plus ce que je voulais dire pour conclure !...

Ah si, bien sûr ! De tendance lesbienne sans en être totalement certaine, j'attends aussi de ce film qu'il m'éclaire sur ma propre nature !

Pffff ! fait mon frère, hétéro non ambigu...

Décidément, il ne comprendra jamais rien aux femmes, mais je l'aime quand même !:-)

A suivre

Federica

La vie d'Adèle... toute chamboulée

Non mais regardez moi ça, qu'est-ce qu'elles sont belles toutes les deux !

Mais Adèle Exarchopoulos, alors là !...

Pour Adèle, je craque, je comprends Léa !
Pour Adèle, je craque, je comprends Léa !
Pour Adèle, je craque, je comprends Léa !

Pour Adèle, je craque, je comprends Léa !

La vie d'Adèle... toute chamboulée

Attention, à l'écoute en accompagnement, il ne s'agit évidemment pas de la musique du film - comment pourrais-je ? - mais rien moins que l'illustre "Adèle" la chanteuse dans un très beau titre, adapté, "Someone like you".

NB : Overblog sur cette nouvelle plateforme n'est toujours pas en mesure de faire ce qu'il propose sur l'ancienne, à savoir intégrer sans problème un lecteur Deezer avec le titre de son choix ! - mais ici, je le rappelle, on dit comment faire !:-)

commentaires

Haut de page